Menu

SAISON 2010

2010

«Petit, mais costaud», c’est ainsi qu’un journaliste qualifiait de manière lapidaire, le festival «neuchâtel scène ouverte» lors d’une de ses premières éditions. C’était pourtant lors de sa prime jeunesse… Au cours des sept années d’existence, le festival s’est enrichi d’une solide expérience et de contacts propres à sensibiliser un nouveau public à la danse contemporaine. Au fil du temps, l’événement a su démontrer son incontestable capacité à animer la cité durant deux semaines grâce à la danse, dans sa diversité et ses contrastes. Pour cette huitième édition, un contraste dès le spectacle d’ouverture au Théâtre du Passage, avec deux pièces de la Compagnie Linga : l’une comme réflexion sur le mouvement épuré, l’autre sur son application dynamique à une thématique ludique. Autres contrastes avec un pastiche dansé des séries télévisées américaines par la Compagnie Utilité Publique, fidèle à «neuchâtel scène ouverte», et le monde choréo-humoristique, tantôt pathétique, tantôt sublime, de la jurassienne Eugénie Rébetez. Du sexe sans complexe évoqué par Delgado Fuchs à la romance de la Compagnie 7273, contraste toujours. Breakdance effréné de Julnako & Dayva sur macadam et poétique nocturne circassienne de la Compagnie Loutop, sans oublier de nombreuses chorégraphies en duos, les propositions sont variées. Contrastes enfin, entre performances urbaines au coeur de la cité et multiples ateliers proposés aux passionnés, pour épicer cette quinzaine dédiée à la danse contemporaine made in Switzerland. Costaud, certes, mais… vous avez dit «petit» ? Nous vous attendons avec impatience pour en juger !

 

Jo Cuche et François Nyffeler